blog

«  Footsteps '' est la prochaine meilleure chose à faire pour un voyage de golf en Écosse – The Florida Times-Union

« -footsteps-''-est-la-prochaine-meilleure-chose-a-faire-pour-un-voyage-de-golf-en-ecosse-–-the-florida-times-union

Par William P. Peters

« St Andrews sur les traces du vieux Tom Morris »

Auteur : Roger McStravick

St Andrews Golf Press, 278 pages

Un pèlerinage au Old Course à St.Andrews est sur la liste des seaux de presque tous les golfeurs et le retour est un rêve commun à la plupart de ceux qui y sont allés. sont déprimants pour les golfeurs qui cherchent à jouer au golf. Voyagez en Écosse pour jouer au Old Course ou même simplement pour visiter St. Andrews, c'est fini pour le moment. Être banni d’Écosse pousse un niblick dans le cœur d’un golfeur.

C’est pourquoi «St Andrews sur les traces du vieux Tom Morris» est un cadeau spécial. Roger McStravick transporte le lecteur dans les rues de St. Andrews et, à travers une histoire conversationnelle, évoque une expérience transformatrice de la grande ville.

Lors d'un de mes voyages passés à St. Andrews, le temps était tellement cru que même les Écossais n'étaient pas sur le parcours. Un partenaire de golf et moi avons décidé de nous promener dans la petite ville. Nous pensions avoir vécu la ville et son histoire, mais la lecture du livre de McStravick a montré à quel point nous avions négligé et les nombreux endroits que nous venons de traverser sans le savoir.

McStravick vous emmène en promenade dans St. Andrews '. les rues, donnant avec désinvolture la structure et l'histoire de chaque bâtiment et les personnalités de l'habitant en tant que membre de la famille racontaient l'histoire. Chaque bâtiment a une histoire – l'histoire du golf et de la culture qui s'infiltre à travers les murs et suinte du sol. Le vieux Tom Morris est le point d'ancrage du voyage, mais il est présenté dans le contexte de relations familiales, personnelles et commerciales dynamiques à travers toute la couche sociale – riches et pauvres, royaux et voyous. Les golfeurs et les non-golfeurs seront également divertis.

Comme on pouvait s'y attendre, les terrains de golf sont une pièce maîtresse du livre. Le Old Course prend vie – depuis ses débuts, à travers des temps troublés, la surveillance d'Old Tom Morris, le remblai Bruce, l'évolution du trou de la route, la reconstruction du 18 e vert sur une fosse à choléra, les origines et la dénomination des nombreux bunkers – même ceux qui ne sont plus là (par exemple, le coo de Tam qui a été rempli sur l'ancien troisième trou ) – et le cours inverse des premiers jours. Des photographies en série du pont emblématique de Swilken donnent un contexte aux changements au fil des ans.

Le livre est encyclopédique dans l'étendue de la couverture, richement illustré de photographies et de cartes, et écrit dans un ton sans prétention. Même les notes de bas de page valent la peine d'être lues.

Coronavirus soit damné – ce livre est un grand tour. Si vous prévoyez d’aller à St Andrews, il n’ya pas de meilleure préparation que le livre de McStravick; si vous y avez été, le livre ramènera et enrichira vos souvenirs. Préparez-vous pour votre voyage.

William Peters est un oncologue médical en exercice, auteur académique de plus de 250 livres et articles, et accro aux liens de golf.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *